top of page
  • Admin

André Derain, le Parlement à Londres

Dernière mise à jour : 22 janv. 2023

« Le vrai n’existe pas préalablement, on rend vrai quelque chose qui ne l’était pas jusque-là ou quelque chose de douteux. On rend vrai parce qu’on agit dans la vérité. Agir dans la vérité, c’est ne pas raisonner, suivre son désir dans son instinct, la force qui nous pousse à une action sans discuter. Si la raison engendre une verité, elle est toujours froide et inutile cette vérité. Il y a beau temps qu’elle est à l’usage et n’a pas attendu après vous pour exister.»

Derain n’a pas beaucoup écrit; c’était un de ces peintres « viscéraux », qui vivait la peinture en acte, dans une grande générosité et comme de manière innée. Sa peinture comporte cette sensibilité « énorme », qui finalement aboutit à une belle délicatesse, car elle est vraie. Il a cependant lâché çà et là des réflexions bien percutantes sur la peinture et l’art, et nous vous recommandons chaudement le livre Derain, mon copain, de Georges Papazoff, où l’on découvre une personnalité irrésistible et généreuse… au grand sens de l’humour.

(Citation extraite du Découvertes Gallimard sur Derain)


Posts récents

Voir tout

Comentarios


bottom of page